Daybyday : la première épicerie 100 % sans emballages à Lyon

Oubliez ça

baril de lessive

ou ça

paquets de gateaux

et surtout ça !

riz basmati monoprix

La première épicerie en vrac de Lyon* a ouvert ses portes le 10 mai dernier. La ville n’est pas spécialement en avance sur le concept puisque de nombreuses épiceries de ce type ont déjà ouvert un peu partout en France.

C’est la chaine de magasin DaybyDay qui inaugure donc cette nouvelle tendance d’achat dont le mot d’ordre est la réduction des déchets et la fin du gaspillage alimentaire.

mag1

Du haut de gamme et des produits de qualité

Comme je suis curieuse de voir ce que ça peut donner en pratique, je suis allée y faire un tour avec quelques bocaux vides. Située dans le 2ème arrondissement de Lyon, au 48 rue Franklin, l’épicerie propose un grand nombre de produits sur une centaine de mètres carrés.

Ambiance soignée, rayonnages impeccables, produits de base et d’épicerie fine en très grand nombre, la boutique donne vraiment envie d’acheter. On y trouve, bien entendu, les classiques du vrac comme le riz, les légumes secs, les tisanes ou les farines. Moins commun, les biscuits apéritifs, les huiles, la lessive ou le chocolat. Environ 30 à 40 % des produits de la boutique sont issus de l’agriculture biologique, principalement de la marque Moulin des Moines.

mag4

Des prix, a priori, un peu élevés

Les propriétaires, Evelyne et Gilles, expliquent que tous les produits sont négociés au niveau du groupe et sont sélectionnés pour leur qualité. Pas de bio à tout prix, donc, si ces derniers ne répondent pas aux exigences de l’enseigne. Cette dernière préfère privilégier les produits haut-de-gamme, locaux ou artisanaux. Résultat : des prix au kilo parfois plus chers que dans une épicerie ou un supermarché classique. Les propriétaires s’en défendent : « Il faut comparer ce qui est comparable. Les produits que nous proposons sont de qualité et nous restons tout de même compétitifs« .

Moi qui suis fan de riz basmati par exemple, l’épicerie en propose deux sortes. Un riz bio à 5,70 euros le kilo et un riz basmati de la marque Tilda à 5,10 euros le kilo. Je trouve cela assez cher personnellement. Sur les douze sortes de riz proposés par l’enseigne, un seul est réellement destiné aux petits budgets. Un peu juste quand l’un des principaux arguments du vrac est de réaliser des économies.

De fait, même si l’épicerie propose donc des produits à faible prix (de la farine à 0,89 le kg par exemple) et que les petits budgets peuvent y trouver leur compte, le magasin souffre d’une image encore trop « haut de gamme » et réservée aux cadres sup. La faute, sans doute, à un positionnement trop marqué. Le chocolat proposé en magasin, par exemple, est celui de la marque Weiss. On  peut donc regretter que l’épicerie ne propose pas une autre marque, plus accessible.

mag3

Alors concrètement, comment ça se passe ?

Admettons que vous voulez faire vos courses et que vous n’avez pas prévu vos petits bocaux. Pas de soucis là dessus, la boutique en propose en libre service et déjà pesés. Ils sont gratuits (fournis par les habitants du quartier) et vous n’avez qu’à vous servir.

Une fois ces derniers remplis, vous pouvez les pesez dans le magasin pour vérifier la quantité et les présenter ensuite en caisse. Si vous avez de grosses courses à faire, il faut avoir des petits bras musclés ou ne pas habiter trop loin car les pots en verre ne sont pas les contenants les plus légers. De fait, la clientèle régulière de l’épicerie Daybyday sera sans doute amenée à être celle du quartier.

Vers le retour d’un commerce de proximité ?

Le concept du vrac est donc très intéressant et nécessite de se développer un peu partout. Difficile en effet de traverser Lyon avec tous ses contenants. La proximité est, selon moi, le point faible et le point fort de ce type d’épicerie. Elle doit se trouver près de ses clients mais permet aussi d’offrir un service de proximité agréable et économique. Fréquentée par des habitants du quartier, elle peut permettre de redynamiser une zone où personne ne se croise jamais vraiment (oui, je sais, c’est beau d’y croire).

Daybyday possède à l’heure actuelle 16 boutiques en France et projette de doubler le nombre de boutiques d’ici la fin de l’année. Rien qu’à Lyon, 3 à 4 nouvelles boutiques supplémentaires devraient voir le jour.

En septembre, une nouvelle épicerie d’une autre enseigne, devrait également ouvrir ses portes à Lyon.

*Il existe déjà des épiceries et magasins qui proposent du vrac à Lyon mais pas sur tous les produits proposés.

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest
Contact us

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Show Buttons
Hide Buttons