Comment je n’ai pas réussi à devenir végétarienne

Et oui, comme beaucoup de gens, j’ai moi aussi été tentée par les sirènes du végétarisme, rêvant grâce à ça d’obtenir la plastique parfaite de stars comme Natalie Portman ou Kristen Bell. Raté !Outre cela, ma tentative de végétarisme était motivée par la volonté de manger moins gras et d’épargner quelques poulets, bœufs ou cochons de l’abattage industriel.

Mais les sandwichs tomate-mozzarella-industriels-sans goût-sans-odeur-sans saveur et la tentation constante ont eu raison de mes nouvelles résolutions.

sandwich tomate

sauf celui-là

 

Il aurait été plus facile d’être rebutée par la vision d’un poulet rôti ou d’un tartare de bœuf. Mais c’était tout le contraire. J’étais devenue une héroïne du quotidien, assumant fièrement ma privation au nom de la nature, des animaux et de la paix dans le monde.

Mais tous les fans de régime minceur à la con le diront : privation rime avec les 4 « tions » : frustration, tentation, capitulation et culpabilisation.

 

yum

 

Il a aussi fallu faire face à ça :

_ T’es végétarienne ? depuis quand ? ça t’a pris comme une envie de pisser ?

_ Ha ouais ? c’est bien ce que tu fais. Moi je ne pourrais pas, perso…

_ Encore un régime à la con où tu bouffes des graines et des fruits périmés

_ Il faut manger de tout, notre corps a besoin de protéines !

 

Derrière ces remarques, beaucoup de méconnaissance, déjà, du régime végétarien (et je ne parle même pas des végétaliens) et la culture du « tout le monde doit manger de tout », très infantilisante et culpabilisante. Or, si on parle aujourd’hui beaucoup d’intolérances, d’allergies alimentaires, etc, je remarque que la société n’est pas prête à accepter un régime alimentaire particulier simplement parce qu’on ne souhaite pas manger tel ou tel type d’aliment.

Les carottes sont cuites

Entre la viande et le lait (également très controversé et sur lequel je reviendrai dans un prochain post), notre culture et notre alimentation très standardisée accepte peu les goûts et les préférences de chacun. En dehors de la maison donc, point de salut pour les végétariens qui ont droit au même traitement que les polyallergiques, c’est-à-dire, des menus spéciaux et le regard compatissant de leurs amis.

Or je me souviens d’un voyage pas si lointain en Allemagne où trouver un plat végétarien dans un restaurant, sans avoir un choix démesuré, n’obligeait pas à faire le tour d’une trentaine de restaurants. En France, bonne bouffe rime hélas avec viande ou poisson.

Bref devant tant d’obstacles, j’en ai conclu que le végétarisme ne voulait pas de moi.

 

MAIS, les temps changent et la tolérance/intolérance alimentaire commence à faire son petit bonhomme de chemin dans les esprits. Je trouve de plus en plus de plats végétariens sans viande* ni poisson dans les restaurants.

De mon côté, j’ai décidé de ne pas courir le marathon tout de suite et de réduire peu à peu ma consommation de viande. Résultat, j’en mange 2 à 3 fois par semaine. Je suis donc devenue … une flexitarienne** !

flexitarisme


 

*Pour être équilibré et apporter les protéines nécessaires, un plat végétarien doit être composé de 2/3 de céréales complètes et d’1/3 de légumineuses en plus de légumes et fruits à volonté. Les cuisines indienne, pakistanaise ou thaïlandaise offrent une grande variété de plats végétariens.

**Flexitarisme : en gros, toutes les personnes qui ne veulent pas arrêter de manger leur poulet rôti le dimanche ou leur carpaccio de bœuf en terrasse mais font un effort le reste de la semaine pour épargner ces pauvres bêtes.

 

Article actualisé le 06/05/2015

Et pour ceux qui souhaitent commencer mais ne savent pas par quel bout y prendre, n’hésitez pas à consulter le guide du végétarien débutant et le site vegetarisme.fr

 

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest
Contact us

  2 comments for “Comment je n’ai pas réussi à devenir végétarienne

  1. Eli
    4 septembre 2014 at 10 h 14 min

    Merci pour l’article, j’ai bien rigolé 😉 et appris un truc : je suis flexitarienne ! Yeah !
    Hâte de lire ton prochain post sur le lait.

    • Virginie
      4 septembre 2014 at 13 h 45 min

      Merci beaucoup ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Show Buttons
Hide Buttons