Une saison au chaud : réaliser une bouillotte sèche

Un petit article tout doux et tout chaud pour attaquer 2015 en douceur après cette très looongue pause.

Je suis récemment sortie de mon hibernation pour réaliser trois petites bouillottes sèches pour des amies. Très pratiques au boulot, on les fait réchauffer quelques minutes au micro-ondes. Elles ne nécessitent que quelques bouts de tissus ou de laine et du matériel de remplissage.

Choisir les tissus

Pour la poche à chauffer, oubliez le synthétique. Seul le coton doit être utilisé. Pour cela, vous pouvez prendre un tissu type torchon qui sera à la fois résistant et peu onéreux.
Vous pouvez choisir de mettre cette poche dans une autre poche plus esthétique et fantaisie. Là dessus vous avez l’embarras du choix. J’ai une préférence toutefois pour les matières naturelles type laine, coton et lin, plus saines et qui résistent mieux à la chaleur.
bouillote 1

 

La forme : selon l’utilisation

vous êtes totalement libre de choisir celle qui vous convient. Tout dépend de l’usage de la bouillotte. Si vous la destinez à un usage polyvalent, misez sur une forme simple comme le rond ou le carré.

En revanche, s’il s’agit d’une bouillotte pour une personne qui a régulièrement mal au dos ou au ventre par exemple, n’hésitez pas à opter pour un rectangle. La personne pourra alors « enrouler » la bouillotte autour de sa taille.

bouillote sèche longue

Personnellement j’ai opté pour des formes assez simples, même si la pochette du chat n’a pas été des plus pratiques à concevoir. J’ai réalisé la pochette en la fermant par un velcro. Cela laisse aussi la possibilité de la transformer en coussin quand on en a marre.

Pour les mains, vous pouvez faire de petites bouillottes de la taille de la paume, faciles à glisser dans les poches.

Le remplissage : les alternatives aux noyaux de cerise ?

Sincèrement, je ne vois pas pourquoi on privilégie les noyaux de cerise : c’est assez cher et plutôt difficile à trouver. Pour la bouillote à main, j’ai opté pour du petit épeautre. Avantage : ça sent très bon quand les grains sont chauds et ça garde la chaleur plus longtemps. Inconvénient : c’est assez cher donc cela peut s’avérer ruineux pour remplir une grande bouillotte. Au demeurant, on peut également utiliser du riz ou du blé. Plus la céréale est complète (donc entourée de son enveloppe), plus elle gardera la chaleur.

bouillotte chouette

J’ai donc opté pour les pois chiches qui ont un peu les mêmes propriétés que les noyaux de cerises en beaucoup moins cher. Ca ne sent pas aussi bon que l’épeautre mais ils permettent de masser les zones douloureuses en douceur. Petit bémol. C’est assez lourd donc il ne faut pas trop charger les poches. On perd un peu le côté esthétique du coup avec des bouillottes qui ont l’air un peu raplapla. Là encore on peut opter pour les grains de maïs ou de blé, les autres légumes secs comme les lentilles ou les haricots, etc.

A vous de jouer !

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest
Contact us
Show Buttons
Hide Buttons